Pourquoi les entreprises innovent?

Selon l’OCDE, la définition de l’innovation est : « L’innovation correspond à la mise en œuvre d’un produit (bien ou service) ou d’un procédé nouveau ou sensiblement amélioré (pour la firme), d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans la pratique de l’entreprise, l’organisation du lieu de travail ou les relations extérieures ». Du point de vue économique, il est nécessaire de faire la différence entre innovation et invention. L’énoncé de Callon M. est très éclairant sur ce point puisqu’il introduit la notion d’utilité : « L’invention se transmue en innovation à partir du moment où un client, ou plus généralement un utilisateur s’en saisit…».

Ce qui est intéressant dans cette approche de l’innovation c’est que sa motivation est de procurer un avantage pour l’entreprise. Il est maintenant de première nécessité pour les organisations, à but lucratif ou non, d’améliorer les produits ou services qu’ils génèrent. Les méthodes de travail, de gestion et de commercialisation peuvent amener des avantages importants pour la survie de l’entreprise.

Les raisons intrinsèques qui amènent une entreprise à rechercher des stratégies qui favorisent l’émergence d’innovation sont : de devenir indispensable, d’être compétitif ou de réduire les risques et l’incertitude. Devenir indispensable demande de : se rapprocher du marché et ainsi réagir rapidement aux nouvelles demandes; se spécialiser et se différencier selon les besoins des clients; implanter un cycle continu d’innovation. Devenir compétitif demande souvent de réduire les coûts totaux par : un transfert des activités sans valeur ajoutée; d’utiliser de nouvelles technologies de production, de gestion ou de commercialisation; de retenir les meilleurs éléments et de maintenir à jour les compétences du personnel. La réduction du risque et de l’incertitude est possible par : des communications constantes avec son environnement interne (le personnel de l’organisation) et externe (les clients, les fournisseurs et les compétiteurs); une auto-évaluation de la situation de l’organisation afin d’être en mesure de s’ajuster rapidement.

Les commentaires sont fermés.