De Charlatan à vendeur!

De nos jours, on exige des vendeurs d’être avant tout de bons conseillers. N’oubliez pas que le marché a changé, les vieilles méthodes de persuasion par la pression ou la manipulation n’ont plus leur place. Il faut donc vous recycler et vous renouveler afin de devenir une vraie valeur ajoutée pour votre client. Grâce à internet et aux réseaux sociaux, les nouvelles vont vite! Il est donc crucial, et ce plus que jamais, de faire vivre une expérience positive à vos acheteurs.

Voici quelques éléments qui vous aideront à devenir un vendeur respecté!

  1. Bien connaitre vos produits et votre marché

Depuis l’arrivée d’internet, il est facile pour votre client de valider certaines informations avant vos rencontres. Ainsi, prenez pour acquis que tout se sait et qu’il vaut mieux se prémunir des questions gênantes que de les contourner le moment venu. En connaissant les faiblesses de votre produit et de votre marché, vous serez en mesure de bien aiguiller votre acheteur dans sa décision.

  1. Répondre à un besoin ou un désir

S’il vous demande conseil, c’est qu’il cherche une solution. Une solution à quoi? Les motivations peuvent être personnelles comme matérielles. C’est votre travail de bien cerner les besoins de votre client et d’adapter votre approche à celui-ci.

  1. Parler à votre client des avantages d’obtenir ce produit ou ce service.

Parlons avantages! Qu’est-ce que ça change pour votre client que le produit soit en polymère ou que le mur soit bleu? Il veut qu’on lui parle de ses avantages. Exemple : le fait qu’un produit soit plus durable permettra à votre client de ne pas changer son équipement avant 3 ans, donc : paix d’esprit et économie.

  1. Être sincère et authentique

Les gens achètent non seulement vos produits et services, mais aussi votre personnalité. En mentant de manière éhontée à vos clients, sur quelle relation allez-vous bâtir votre clientèle? Pire encore, il est fort possible que vous vous perdiez en explications rocambolesques. Soyez authentique, les gens le sentiront!

  1. Penser au client avant tout!

Le dernier point, mais non le moindre, c’est de penser à votre client envers et contre tout. Si votre seul objectif est de remplir vos poches, et ce, malgré toute la légitimité du geste (loyer à payer, enfant, épicerie, etc.); il n’est demeure pas moins que le client le sentira et votre rôle de conseiller disparaitra. Il vous sera possible de lui vendre une fois ou deux, mais il ne restera pas un client fidèle et loyal.

Les commentaires sont fermés.